Championnat d'Europe C.D.

Carlsbad (Rép. tchèque) - du 20 au 24 juin 2001

 

J'arrive en Répubique tchèque par l'est de l'Allemagne, à hauteur de Bayreuth au nord de Nuremberg, après un passage ému à Roth. La petite route serpente en moyenne montagne, on dirait le Jura ou les Vosges, puis après un premier orage, le massif est passé et on redescend vers Schirnding pour retrouver la plaine et la frontière est annoncée à Cheb. Soudain, je dois stopper derrière un camion à l'arrêt, warnings allumés; Une voiture allemande me double, puis deux, puis trois: je fais comme eux...et je double des centaines de mètres de camions qui attendent patiemment leur tour pour obtenir leur visa d'entrée. Sur la gauche les douaniers laissent passer facilement les voitures particulières, il suffit de leur mettre le passeport sous le nez. De l'autre côté, après une courte section autoroutière, on retrouve un petite nationale, le long de laquelle des hôtesses d'accueil d'un genre universellement connu, attendent symétriquement et tout aussi patiemment lesdits routiers...

A cinquante kilomètres de la frontière, on entre dans Carlsbad (Karlovy Vary) par des faubourgs pas très réjouissants à regarder; les filles au bord de la route, et ici les maisons délabrées, les feux en panne, les vieilles Skoda toutes rouillées et fumantes, la noirceur des façades, les rues défoncées, tout ça est triste et sent la misère.
Mais plus on approche du centre de la ville, plus les choses s'améliorent et finissent carrément dans un quartier de très belles bâtisses du 19ème siècle aux façades sculptées et colorées, propres et bien entretenues, en bordure d'un canal fleuri: on se croirait à Annecy ou Gérardmer avec des hôtels de très grande classe qui sont autant de centres de cures. On est au coeur d'une station thermales très prisée des Tchèques; on voit aussi beaucoup de touristes allemands, et même japonais.
L'hôtel de notre délégation est perché sur une colline au nord. Comme il y a plein de travaux et déviations, qu'il pleut à nouveau à  torrent, que je maîtrise assez peu le tchèque, et que les Tchèques ne parlent ni français ni anglais, je mets un certain temps à en trouver le chemin. J'y parviens enfin, et j'y retrouve une douzaine de vétérans que je connais pour la plupart; André Rigola, de Perpignan, partagera ma chambre...pardon, ma suite!! Chambre et salon, wc et salle de bains, svp!

Vendredi: On va reconnaître les sites, il y a deux parcs à vélo; footing relax sur le parcours à pied, sur l'hippodrome. En début d'après-midi, repas à la terrasse d'une pizzéria en regardant souffrir les Elite qui courent autour du canal: bon sang, qu'est-ce qu'ils vont vite! Après-midi de repos, et repérage en voiture du début de parcours vélo: montées, virages, descentes et routes défoncées des faubourgs: pas terrible.
Samedi matin: je vais rouler avec Jean-Luc Mesnil; on va reconnaître la partie du parcours vélo qu'on n'a pas vu en voiture: c'est hors de la ville, et après une bosse d'un kilomètre et demi, on a 25 kilomètres plats et bien roulants au bord de la rivière.
Après-midi: C'est la course des Elites femmes. Je vais me poster dans la bosse à 24% sur des pavés qu'elles emprunteront sept fois! Rien qu'à pied c'est déjà dur; sûr qu'il y en aura qui mettront pied à terre!
Et bien non! elles passeront toutes fort bien les sept fois, sans faire de lacets et pour plus d'une,  assises sur la selle. Je suis très impressionné: chapeau les filles! Pendant tout le vélo ce sont deux allemandes qui on mené la danse à une minute devant le paquet emmené par Annie Emmerson. En un peu plus d'un tour à pied (3,3km), elles vont être reprises et déposées par Emmerson,  Dillon et Smet. Emmerson paiera ses efforts et voici le tiercé gagnant : 1- Michelle Dillon (GB) 2- Kathleen Smet (Bel) 3- Annie Emmerson (GB). Superbe bagarre et (très) joli podium.
Le soir, brieffing en anglais. Un peu houleux car les starts-lists ne sont pas publiées et les Anglais ne veulent pas du départ plongé annoncé. Je fais tant bien que mal l'interprète pour mon voisin Jean -Claude Lestideau qui demande sans cesse: qu'est-ce qu'il a dit? qu'est-ce qu'il a dit?

Dimanche: C'est à nous!..donc nuit blanche! Mais ça m'est déjà arrivé et je ne m'en inquiète pas.Debout à six heures, petit déj. à sept heures, et départ pour l'hippodrome pour déposer les chaussures. Là, surprise! le parc n'est pas encore numéroté! Ca fait un peu amateur... Finalement, au bout d'un demi-heure tout s'arrange ; on file au lac Rolava et ...même topo! Heureusement qu'on était en avance! Point positif: il fait enfin beau et pas trop chaud.
10h00: départ de la première vague: Seniors, V1 et Femmes.
10h20: Pan! c'est à nous et c'est parti. Il y a trois tours de six-cents mètres dans un petit lac qui ressemble à celui d'Etampes, avec sortie de l'eau à chaque tour (ça, ça casse le souffle!), je me sens bien, et je sors en... 32 minutes. Mais on s'y attendait vu les temps des Elite la veille: plus de 20 minutes trente pour les premiers. Je suis 31ème.
Dans la première partie du vélo, je n'arrive pas à trouver un rythme; ce ne sont que des relances; je perds quatre places. Finalement je me retrouve dans la grande bosse et sur la partie plate pour finir en 1h11. J'ai repris ma place, sans plus.
Je sais déjà que mon classement ne sera pas fameux, et quand je démarre à pied, il n'y a personne à trois cents mètres devant; mais allez savoir pourquoi, j'ai décidé de me dépouiller en course à pied. Trois tours d'hippodrome. Je vais mettre un tour complet pour rattraper le premier concurrent devant moi, mais je sens que j'ai une bonne cadence et je continue; ça devient nettement plus motivant car plus je me rapproche, plus il y en a; et à chaque fois je me dis: "allez, encore celui-là à reprendre...et tiens il y en a encore un autre à ma portée"...comme ça jusqu'à l'arrivée: 36 minutes vingt-six secondes pour environ neuf kilomètres quatre-cents, c'est ma meilleure course à pied.
Classement: 12ème sur 18 V3. Pas terrible, mais sur les 11 qui me précèdent il y en a 8 qui sont plus jeunes; c'est tout simplement logique, et comme j'ai eu de bonnes sensations dans la course, je n'ai pas de regret, ce résultat me convient.

L'après-midi, c'est le Triathlon contre-la-montre par équipe. Ca part toutes les deux minutes avec dans l'ordre: juniors filles, juniors garçons, élites femmes, élites hommes. Ils arrivent du vélo à trois, quatre ou cinq. Mais après, pas de sentiments! les trois meilleurs partent à fond et dans toutes les équipes, le meilleur coureur est derrière pour pousser le moins bon; il faut voir ce dernier (et entendre ses râles) qui donne tout ce qu'il (elle) peut. Marion Lorblanchet, notre junior, passera plus d'une heure allongée, épuisée avant d'être évacuée. J'ai beaucoup crié pour encourager nos juniors filles (Marion Lorblanchet, Laure Gervais, Anaëlle Peri et Carine Esbri). J'ai pu discuter un peu avec Carine: elle est très sympa et attentive aux perfs des autres, juniors ou vétérans, c'est assez rare pour être cité!
La journée se termine par les podiums, sur l'hippodrome devant de superbes tribunes 19ème siècle en bois sculpté et beaucoup de spectateurs tchèques.

Nos vétérans (Jean-Luc Mesnil, Michel Darras, Pierre Vester) sont champions d'Europe par équipes. Nos juniors sont 2èmes par équipes derrière les Suisses, les filles sont quatrièmes. Nos élites n'ont pas fait le déplacement...
J'ai encore vu plein de choses intéressantes et rencontré plein de gens épatants, mais il faut maintenant penser au retour.
Lundi: Je pars à 9h00; j'ai donné le reste de mes couronnes à la femme de ménage de l'étage; je crois qu'elle était contente de ce début de journée; je n'ai gardé que 200 couronnes par simple précaution: dans 50 kilomètres, cette monnaie ne vaudra plus rien.
Les hôtesses ne sont pas sur le bord de la route, car le matin les camions ne sont pas encore là; mais elles sont remplacées par...la police  et un radar sur l'autoroute limité à... 90 kmh! D'autres Français sont là, et quelques Allemands piégés comme moi .Ce sera donc 200 couronnes (40f) puisque je n'ai pas plus. Voilà au moins deux moyens d'éviter les sorties de devises!!
Allez, au-revoir Carlsbad, et sans rancune; dans 980 bornes, je vais pouvoir vous raconter tout ça.

  Michel

Classement de ma catégorie (M3 de 50 à 54 ans)

Place Nom An.
naiss.
Pays Temps Nat. tr1 Vélo tr2 C.à P
1 Binia Juerg 50 Ger 02:13:42 27:20 1:47 01:07:56 0:41 35:55
2 Fromme Guenter 51 Ger 02:14:16 31:03 2:14 01:05:46 0:41 34:29
3 Matous Petr 49 Cze 02:15:01 29:15 1:29 01:08:05 1:04 35:08
4 Gorin Ronald 51 Ger 02:15:57 28:30 3:20 01:09:48 1:23 32:54
5 Brandl Gerhard 48 Aut 02:17:10 30:59 1:33 01:09:30 00:42 34:25
6 Zajfert Stanislaw 48 Pol 02:18:19 27:27 1:52 01:09:40 1:04 38:14
7 Prvan Borko 51 Cro 02:19:16 24:07 3:37 01:12:06 1:03 38:21
8 Vrastil Miroslav 51 Cze 02:19:34 34:22 1:27 01:07:20 0:36 35:47
9 Nielsen Allan 48 Den 02:21:11 29:46 1:58 01:12:23 0:53 36:09
10 Podesva Pavel 49 Cze 02:21:21 32:58 1:52 01:09:05 0:40 36:44
11 Mickeliunas jonas 51 Ltu 02:22:04 29:36 1:49 01:11:07 1:06 38:24
12 Vergnaud Michel 48 Fra 02:23:28 32:27 1:52 01:11:37 1:06 36:26
13 Chollet Jean-Paul 48 Fra 02:25:34 29:00 1:53 01:12:34 1:29 40:37
14 Macholdt Dieter 47 Ger 02:29:57 34:08 2:19 01:14:11 0:48 38:30
15 Balda Jiri 47 Cze 02:30:51 32:01 1:55 01:13:08 1:03 42:42
16 Haruoja Mart 48 Est 02:32:30 37:17 1:38 01:14:26 1:43 37:23
17 Cecchi Massimo 48 Ita 02:38:10 37:33 2:52 01:15:19 1:15 41:08
18 Petkovic Ivan 49 Cro 02:52:18 38:53 2:32 01:27:32 0:43 42:36

Autres Résultats en bref:

Elite hommes:
1-  Filip Ospaly (Cze) 2:03:55
2-  Ivan Rana (Esp)
3- Van Der Linden (Ned)

4- Andrew Jones (G-B)
5- Reto Hug (Sui)
Elite Femmes:
1- Michelle Dillon (GB)
2- Kathleen  Smet (Bel)
3- Annie Emmerson (GB)

Juniors hommes:
1- Sven Riederer (Sui)
2- Sylvain Sudrie (Fra)
3- Peter Cros (Bel)
13- Pierre Dorez (Fra)
29- Vincent Louchaert (Fra)
Junior Filles:
1- Judy Swallow (GB)
2- Nicola Spirig (Sui)
3- Ricarda Lisk (Ger)
5- Anaëlle Peri (Fra)
8- Marion Lorblanchet (Fra)

Les Français en Catégories d'Ages:

25-29 ans
7- Stéphane Joseph
30-34 ans
2-Loïc Hallier
35-40 ans
9- André Rigola
Master 1 (40-44 ans)
5- Jean-Luc Mesnil
7- Michel Darras

Master 2 (45-49 ans)
2- Pierre Vester

Master 3 (50-54 ans)
12- Michel Vergnaud
13- Jean-Paul Chollet

Master 4 (55-59 ans)
2- Jean-Claude Lestideau
Master 5 (60-64 ans)
7- Raymond Tixier
10- Michel Perruaux

Master 6 (65-69 ans)
7- Gabriel Martinez

Vétérans par équipes

1- France (J-L Mesnil, M.Darras, P. vester)
2-Pays-Bas
3- Rép. Tchèque
4- Allemagne
5- Italie

 


carlsbadlogo.jpg (5601 octets)

Plus de Résultats sur:  www.etu.org

Team Trial Juniors H.

1-Ger
Dehmer, Prochnow,Justus
2- France
V.Louchaert,P.Dorez,S.Sudrie

3-Hongrie
Bajai,Pocsai,Torok
4-Rép. tchèque
Matyas,Pejsar,Sopr
5-Suisse
Pyott,Riederer,Maier
6- G-Bretagne
7-Italie
8-Portugal
9- Espagne
10- Autriche
11-Russie
12- Grèce

Team Trial Juniors F.

1- Allemagne
Lisk,Haertel,Hewelt
2- Hongrie
Berke, Varga, Csathy
3- Espagne
Conca, Bravo,Munoz
4- Rép. Tchèque
Trnkova, Loubkova,Supinova
5- France
A.Périe, M.Lorblanchet,L.Gervais

Team Trial Elites H.

1-Suède
Wiberg, Willen, Colting
2- Italie
DeFaverie, Mione, Ferraro
3- Rép. Tchèque
Chroustovsky,Ospaly,Rehula
4-Suisse
Rechsteiner, Aigroz, Brocard
5- Danemark
Sandvang, Henning, Ahlfors
6- Russie
7- Hongrie
8- Allemagne
9- G.Bretagne
10-Ukraine
11- Israël
12-Croatie

Team Trial Elites F.

1-Allemagne
Estedt, Reinders, Braun
2- Hongrie
Gog, Molnar,Edocseny
3- Italie
Spaggiari, Cortassa, Ricco
4- Belgique
Smet, Mayon, Rositano
5- Suisse
Matter, Spirig, Buerli
6- Rép. tchèque
Berkova, Radova, Jirouskova