L'Expérience Cross de St Quentin en Yvelines
1/12/2002

Par Christophe Cayssials

J'avais rangé les pointes, il y a 14 ans, mais malgré 7 déménagements, elles étaient toujours dans un carton (souvenirs quand tu nous tiens). Je ne pensais néanmoins pas en m'inscrivant à un club de triathlon (depuis le temps que je m'étais dit que ce serait bien d'essayer) devoir les ressortir. Et pourtant ... Ne pouvant pas (pour des raisons d'emploi du temps ) participer aux entraînements du club, je m'étais promis, en m'inscrivant, de tenter d'être présent aux objectifs club. Surprise, surprise, le premier est un cross, pointes conseillées ...
Je retrouve donc à la base de loisirs quelques triathlètes fous et je comprends mieux le nombre important d'imprudents: Il pleut tellement qu'ils pensent être venus faire un aquathlon !!! Pour être un vrai cross, c'est un vrai : lorsque l'on voit arriver les concurents des épreuves précédentes on croit qu'il n'y a qu'un seul club qui participe: le maillot de ce club inconnu est une combinaison intégrale couleur boue ...
Ce n'est pas le tout, il faut quand même s'échauffer: petit footing avec Pascal, Jamal, Christian et Olivier sur le parking histoire de pouvoir décoller les pieds (c'est sûr, ce n'est par contre pas ce qu'il y a de mieux pour les poumons ). Le départ approche, voici le speaker qui tout d'un coup met un dossard et s'approche en pantalon de survêtement épais près de la ligne de départ  : Eh oui c'est bien lui, Bruno Maréchal qui ne peut pas laisser partir une course sans participer; en fait il paraît qu'il voulait s'assurer que son parcours n'était pas trop facile... L'élastique se relève, heureusement personne ne l'a pris dans le nez, et un nuée de moineaux s'envolent. Je me retrouve juste derrière Pascal, mais je m'apercois rapidement qu'il sera difficile de le suivre jusqu'au bout: il a en effet amené avec lui son fan-club qui l'encourage à tout-va, d'où sûrement son énergie décuplée...

Au détour d'une boucle, j'apercois Jamal qui malgré ses patinettes (si quelqu'un dispose de pointes pointure 45, qu'il n'hésite pas à le contacter, ça lui évitera peut-être des glissades à Sartrouville...) ne semble pas trop gêne .
Mi-course; c'est là que je comprends mon erreur; Bruno m'a inscrit sur le long alors que le cross court aurait été largement suffisant !!!! Tant pis puisque je suis déjà complètement trempé et boueux, autant continuer. Eric ne tarde pas à me dépasser et m'encourage de la main. Je n'ai plus qu'à le garder en ligne de mire et soulever une jambe après l'autre. Ca y est, la ligne d'arrivée est en vue, un petit sprint pour gratter une place (j'ai bien essayé deux, mais mon prédécesseur n'a pas été d'accord ...), il paraît que pour les classements par équipes, ça peut toujours servir !!!
Après une boisson chaude, tout le monde est vite rentré se mettre au chaud (les footings de récup ont été peu nombreux...), lancer la machine à laver, mouillé, fatigué, crotté, mais je pense bien content d'avoir participé !!!
Merci a Bruno pour l'organisation et l'ambiance de ce cross,  je reviendrai l'année prochaine et félicitations et remerciements aux spectateurs (Ils ont été les plus méritants) .
Christophe